Liaisons entre les quartiers et les hameaux de Beynes

Les liaisons entre les quartiers sont essentiellement routières, “elles ne permettent pas de déplacements sécurisés pour les piétons et les cyclistes.

Quelques exemples à traiter dans le “plan de déplacements”

la D119 entre le Val des 4 Pignons et le Centre

Parcours des Chênes au Val

Au pied des Chênes près du chemin de fer, les piétons qui arrivent au niveau du pont ferré ne peuvent remonter directement vers le Val des 4 Pignons à cause des 2 barrières installées. La première partie du parcours s‚Äôeffectue dans la direction opposée à la destination”sur plus de 50 m‚Ķ

La conséquence directe notamment pour les jeunes qui n‚Äôont pas conscience du danger, est un parcours d‚Äôobstacles successifs”: enjamber une barrière verte, traverser “dans une zone mal éclairée o√π les véhicules roulent souvent à plus de 50 km/h, enjamber un rail de sécurité‚Ķ Sans parler des quelques tentatives de”traversée de”la voie ferrée‚Ķ

Parcours du Centre au Val

Réservé aux piétons”!

Voie douceLes panneaux interdisent la circulation aux 2 roues. Seuls sont tolérés les enfants accompagnés‚Ķ En clair si nous respectons scrupuleusement les règles de circulation, il faut emprunter la départementale en longeant consciencieusement d‚Äôun c√¥té la piste piétonne et de l‚Äôautre se faire fr√¥ler par des voitures dont la vitesse est bien souvent supérieure aux 70 km/h préconisés‚Ķ Sans parler du véritable danger supplémentaire de se retrouver à rouler entre un rail de sécurité et une voiture pressée qui vous double à quelques centimètres‚Ķ

Dans ces conditions comment un adolescent peut-il se rendre à Animajeune ou aux activités de loisirs de façon autonome”et en toute sécurité ? Est-ce bien incitatif pour se remettre au vélo pour un adulte”?

Les liaisons avec les hameaux

Aucune liaison cyclable entre Moque panier, les Pissotes, la Couperie, la Maladrerie vers le Val. Les déplacements à pied sont très dangereux

L’utilisation du vélo à valoriser

Outre la création de voies cyclables sécurisées, nous engagerons des aménagements pour faciliter l’utilisation du vélo, notamment pour les jeunes. Il manque cruellement de parcs de stationnement au collège, à la gare, autour des centres d’activité (gymnase, G20, centre ville, etc.)

Une solution globale”: aménager correctement des voies de circulations”pour les vélos et les piétons et prendre en compte le relief.”

Le plan de déplacement régional (PDUIF) prévoit des dispositifs d‚Äôaides aux communes pour mettre en place des liaisons cyclables et faciliter l‚Äôaccès aux transports en commun.

Beynes – élections municipales et intercommunautaires des 23 et 30 mars 2014
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *