Projet de Maison de Santé – Ce que vous devez savoir

Ce vendredi dernier étaient soumis au vote des élu-es deux délibérations qui concernent le projet de Maison de Santé sur la zone du “Petit Gland” (zone visible sur l’image de l’article).

La première concernait l’autorisation de débuter les procédures de modifications du Plan Local d’Urbanisme pour ouvrir à l’urbanisation la zone. Nous avons enrichi le texte pour en proposer une rédaction plus conforme aux discussions du groupe de travail qui a été mis en place en avril 2017. Groupe de travail que nous avons investi avec sérieux et où nous avons fait de nombreuses propositions qui, reconnaissons-le, ont été entendues et intégrées par le Maire. Nous avons évidemment voté “pour” cette délibération pour que le projet puisse prendre forme le plus rapidement possible.

La seconde délibération autorisait le Maire à signer des promesses de vente avec les sociétés du groupe Nexity. Si nous sommes favorables à la réalisation du projet de MSP (Maison de Santé Pluridisciplinaire) sur notre commune, sur ce point particulier nous sommes très réservés pour plusieurs raisons que nous souhaitons exposer publiquement.

Dans la délibération, il est question de donner quitus au Maire pour signer des promesses de vente alors qu’à aucun moment, il ne nous a été présenté des éléments tangibles et concrets sur le contenu de ces promesses de vente. Nous avions demandé pendant les ateliers de travail (le maire s’était engagé à nous les transmettre) ces documents, puis avant le conseil municipal. À ce jour nous ne les avons toujours pas. Ce qui pose un problème majeur puisque personne ne sait exactement quel sera la teneur du projet final ainsi que ses implications financières pour la commune. Le maire lui-même a mentionné à plusieurs reprises, lors du Conseil de vendredi dernier, que « le projet n’était pas ficelé ».

C’est pour cela que nous avons voté “contre” cette délibération.

Nous ne sommes pas favorables à la signature d’une promesse de vente sans savoir les impacts financiers pour Beynes. Qui, raisonnablement, signerait un chèque en blanc pour un projet qui avoisine les 2,5 millions d’euros ? Ce n’est pas notre sens des responsabilités.

Contrairement à ce que dit le premier adjoint au maire, le projet n’aurait pas été retardé si nous avions attendu la finalisation des négociations avec Nexity.

Contrairement à ce que dit le premier maire adjoint, nous ne sommes pas “farouchement” opposés au projet. Bien au contraire. Nous prenons beaucoup sur nous pour tenter de faire avancer ce projet (qui en l’état ne verra le jour que fin 2020), malgré toutes les rétentions d’informations et nous demandons au premier maire adjoint de cesser l’instrumentalisation à des fins “politicardes” sur ce dossier. Les Beynoises et les Beynois méritent mieux que cela.

Espérons que ce projet sera mieux géré que celui de la salle des fêtes. Car lorsqu’il laisse le premier maire adjoint gérer seul un dossier, le maire prend le risque d’erreurs qui peuvent coûter cher. Pour rappel, la salle des fêtes aurait dû sortir de terre au printemps 2017. Les erreurs cumulées dans le cadre de ce projet ont conduit à une perte d’environ 100 000 euros sur l’enveloppe budgétaire.

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *