Projet d’installation d’un stand de tir près de chez vous

Les habitants de la Maladrerie se sont constitués en association et vous informent.

Nous reproduisons ici leur tract :

NON au projet d’installation d’un stand de tir de 1500 tireurs au Camp de Frileuse ! Afficher l'image d'origine

Chers habitants du vallon du ru de Gally, du val des Quatre  Pignons  et de la Garenne

Le Tir National de Versailles s’installe près de chez vous !

 

Etes-vous informés que le conseil municipal de Crespières a donné le 4 novembre 2015 son accord pour mener des études préalables ayant pour objet l’éventuel transfert du  Tir National de Versailles (TNV) non loin de chez-vous ? Suite à son expulsion de son site historique du parc du château de Versailles, le TNV  s’installerait  sur un site de8 hectares dans le camp de Frileuse  à proximité de nombreuses zones habitées ?  A  Beynes, ce sont  les quartiers de  la Maladrerie, du  Val des quatre Pignons et de la Garenne qui seront impactés. De plus, ce projet menace toute une zone protégée classée en  ZNIEF  (Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique) !

La Maladrerie

La Maladrerie

Le plus grand club de tir sportif de France (1500 tireurs adhérents actifs, 2500 tireurs occasionnels !)

Le TNV, c’est l’autorisation de tirer avec tous les calibres y compris les calibres militaires comme le 223 OTAN et le très bruyant 7.62x54R utilisé par les snipers. Aucun tunnel de tir, aucune installation amortissante ne pourra limiter l’impact sonore et les nuisances qui vont en découler. Ce sera 7j/7j de 9H à 19H un festival continu de tirs à votre porte qui s’ajouteront aux nuisances déjà  provoquées par les entrainements militaires. Apres une visite aux installations actuelles, certes vétustes, du TNV et dans ses alentours immédiats dans le parc du château  à des distances similaires de nos habitations, nous sommes très sceptiques sur  les assurances qui  nous sont données quant à l’absence de nuisances sonores. Nous vous conseillons vivement  d’aller le constater vous-même  lors d’une balade à Versailles. Ce seront  aussi des engins de chantiers pendant deux ans et ensuite des dizaines  de voitures en plus à passer dans votre rue.

Une étude d’impact très insuffisante

Le cabinet Gantha a été chargé de réaliser l’étude initiale de mesure d’impacts sonores. A notre grand étonnement, cette étude a  ignoré le secteur aval du projet du champ de tir et utilisé seulement  des logiciels de simulation.  On n’y  trouve aucune  évaluation des  impacts des tirs  sur la  Maladrerie  située à seulement  quelques centaines de mètres de l’endroit convoité. Ce n’est pas sérieux ! Quant à l’impact environnemental il n’a fait l’objet que d’une étude très superficielle dans la saisine auprès de la DRIEE.

Nos premières démarches

Nous avons d’abord  alerté la mairie de Beynes qui nous a dit ne pas avoir été informée officiellement du projet puisqu’il se situait sur la commune de Crespières !!Devant son peu de réactivité pour défendre nos intérêts ,nous avons adressé  des courriers  à de nombreux responsables (le Préfet des Yvelines, Mme Valérie Pécresse, Présidente du conseil Régional d’Ile de France, David  Douillet député  des Yvelines,  Mme Corinne Lepage ex-ministre de l’environnement,  les  présidents des groupes politiques et  la  Présidente de la commission sport, jeunesse, vie associative  du Conseil régional, la Présidente « France Nature et Environnement pour l’IIe de France.les membres de l ’association de l’APPVAP(Plaine de Versailles)

Nos courriers leur demandent  de revoir l’étude d’impact  menée par le cabinet Gantha qui est  partiale, sinon incomplète. Nous voulons que l’on prenne  en compte les réelles menaces pour  notre   qualité de vie et la valeur  de  l’immobilier du secteur. Pour l’heure, nos courriers n’ont pas eu de réponses.

Dernière minute : le projet se précise.

Des subventions seront financées par nos impôts : une subvention au TNV  de 700 000 euros,  vient d’être votée par le Conseil Régional le 16 novembre !le conseil départemental apporterait 200 000 euros et  la réserve de nos parlementaires 500 000 euros.

Rejoignez nous

Si vous n’avez pas envie d’avoir l’impression de vivre en permanence dans une zone de combat, si vous ne voulez pas entendre défiler des dizaines  de voitures supplémentaires tous les jours dans votre rue, si vous ne voulez pas déplorer l’effondrement du prix de votre maison qui sera peut-être même invendable, rejoignez-nous !   prenez contact avec l’AHZNM qui s’oppose à ce projet dévastateur pour votre cadre de vie.

Adressez-nous –  votre courrier ainsi que vos coordonnées à  AHZNM, (association des habitants de la zone naturelle de la Maladrerie)13, rue de la vallée, La Maladrerie, 78650 BEYNES ou par courriel

ahznm78@gmail.com pour nous faire part de votre réflexion. Parlez en autour de vous ! Nous avons intérêt à réagir très nombreux pour être entendus. Nous vous tiendrons informés de l’évolution de ce dossier.

Pour marque-pages : Permaliens.

7 Commentaires

  1. Bonjour Mme ROSSI-JAOUEN
    Revenant à nouveau sur ce dossier pour lequel nous avons échangé de nombreux mails .
    Il est indispensable que votre association fasse mieux connaître ce projet à l’ensemble des résidents concernés .
    Comme je vous l’avais déjà signalé , tout le monde ne va pas forcément sur internet , et il est donc absolument nécessaire que votre association fasse une campagne d’information à plus grande échelle , à savoir,AFFICHAGE PUBLIC ,TRACTS PLUS PERCUTANTS, PETITION D’OPPOSITION A CE PROJET , et si besoin informations dans les médias,( Radio,Presse ,etc ..)
    Les tracts actuellement distribués dans certaines boîtes aux lettres n’ont eu AUCUN IMPACT !!!
    Cordialement .
    GUIGNOT Gilbert

  2. Le Liboux chantal

    Lu et approuvé votre lettre d’information de Janvier 2017. Nous avions eu un tract sur papier de couleur verte dans notre boîte aux lettres qui avait retenu notre attention mais laissé sans réponse.Nous avons au Val des 4 Pignons,proche du camp de frileuse, les nuisances sonores régulières des hélicos et des entraînements de la gendarmerie. Entre le 16 et le 19 août dernier, très chaud, installés dehors nous avons subi les nuisances sonores des hélicos pratiquement au dessus de nos têtes et nous avions du mal à nous entendre parler. Nous sommes particulièrement inquiets de la tournure que prend l’installation apparemment déjà “entérinée” par l’actuelle mairie de Beynes qui,visiblement, ne se soucie aucunement des intérêts de ses administrés dans quelque domaine que ce soit. Nous ne pouvons assister aux réunions mais sommes partisans de signer les pétitions, si il en circule dans le Val.Nous allons en parler à nos voisins. Merci de vos actions et bulletins.

  3. …Et si maintenant la majorité silencieuse n’était pas nécessairement opposée au projet ???
    En effet, le projet s’implantera dans un domaine militaire…
    Techniquement (et objectivement) parlant, le 7,62x54R n’est pas plus bruyant que le 7,5×54 du MAS 36.
    Il me semble qu’avant d’avoir une réaction épidermique et émotionnelle, il convient de s’informer correctement car d’après les media, le TNV projette un stand de tir bien isolé contre le bruit et a même proposé qu’une étude de nuisance soit effectuée par d’éventuels opposants.
    Belge, je réagis à votre courrier d’affolement des masses car vous existez aussi chez nous !
    Il apparaît que beaucoup n’existent qu’en étant “pour ce qui est contre” et “contre ce qui est pour”…
    En anglais NIMBY, not in my backyard (pas chez moi)

    • A l’heure où nous parlons, les éléments dont avons pu prendre connaissance sur la mise en oeuvre de ce projet sont inquiétants.
      Comme nous le rappelons, les études d’impacts sont incomplètes et la prise en compte des habitants et habitantes quasi inexistante.
      Une rencontre a été organisée, sur notre initiative, avec toutes les parties prenantes au Conseil Régional Île-de-France. Nous préparons un dossier afin de vous présenter l’ensemble des documents et informations que nous avons.

      Bien entendu il n’est pas question de “s’opposer pour s’opposer” mais d’avoir toutes les informations pour avoir un avis éclairé. Et malheureusement, dans notre monde où les décisions se prennent trop souvent “entre experts”, il faut avoir une parole forte pour être pris en considération.

  4. Bonjour,

    Habitante du Val je suis très inquiète par l’installation de ce club de tir près de nos habitations, compte tenu des nuisances que nous ne manquerons pas de subir.
    Pour votre information, ce projet n’est absolument pas connu de la grande majorité des habitants du Val ! J’ai fait circulé l’information à mon niveau. Mais comment peut-on faire pour que cette information soit plus largement partagée et que les habitants puissent exprimer leur opinion ? Une pétition pourrait elle être mise en circulation ? Une manifestation ou un blocage du conseil municipal de Crêpières ?

    • Bonjour à tous,

      C’est un abus de pouvoir dominant de la part des lobbies du centre de TIR de Versailles. Ce projet risque pourrir la vie des riverains.

      Que font les habitants de Crespières ? Pourquoi ne réagissent-ils pas aussi ? Il me semble qui seront également impactés par les nuisances sonores …

      Quelqu’un serait-il au courant si ce projet pourrait avoir gain de cause par déclaration d’intérêt général ?

      Bon courage

    • Bonjour,
      Un communiqué est apparu dans le journal de Beynes du mois d’octobre 2016 en page 22 à ce sujet.
      Celà dit, il est possible d’informer par les gazettes de “voisins vigilants”……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *